Former les managers de demain à la gouvernance de l’information

L’information et sa gouvernance, qu’elle soit dans ses déclinaisons autour des données et ou des documents des entreprises, se heurte souvent à une difficulté par les dirigeants de l’intégrer dans leur vision stratégique. Mais en soi, comment ces dirigeants pourraient être clairvoyants sur un sujet complexe et transverse qui en soi n’est que très peu abordé dans le tissu pédagogique des formations d’hier et d’aujourd’hui. Ne devrions-nous pas offrir aux générations qui viennent un recul suffisant pour les aider à regarder outre les silos d’expertise autour de la donnée ?

Profil d’un gouverneur de la donnée

La mise en œuvre d’une gouvernance de l’information, plus particulièrement axée sur les données, est un travail de longue haleine, et se base beaucoup sur l’humain et la capacité à créer une dynamique. Ce retour d’expérience de la MAIF montre un cheminement progressif qui fait apparaître aussi bien les couches opérationnelles que l’implication des exécutifs responsables de leurs données, ainsi que les personnes qui portent et diffusent les règles qui définissent la donnée dans ses usages et sa gouvernance.

Du pétrole – l’or noir – à la donnée – l’or transparent

La production toujours plus importante de données nécessite d’aborder une nouvelle façon de consommer et de mettre à disposition les données en ouvrant les frontières entre les données de l’entreprise et le reste du monde. Cette ouverture permet l’émergence de nouveaux services, mais implique de réécrire le « contrat social » entre l’Homme et les écosystèmes data. Ce qui n’était qu’un objet parmi tant d’autres au sein d’une entreprise, est aujourd’hui au cœur de n’importe quel métier. La donnée devient l’alimentation de base de la transformation digitale, et sa régulation : la gouvernance de l’information.